Chargement Évènements

Depuis la fin du XVIIIe siècle, dans la région d’Orenbourg, au cœur même de la Russie, il existe un artisanat de renommée mondiale « Châle duveteux d’Orenbourg ». Le châle duveteux d’Orenbourg est un nom collectif. Il s’agit d’une écharpe lourde et chaude — un châle et une écharpe fine, légère et ajourée — une « ligne d’araignée ». Les particularités du duvet des chèvres locales ont donné l’idée de créer une chose légère, chaude et nécessaire dans un costume pour femme — une écharpe. L’occupation, qui était à l’origine une source de revenus supplémentaires, s’est avérée si rentable et si demandée que, dans de nombreuses colonies, le tricotage d’écharpes en duvet est souvent devenu la seule source de revenus.

L’expérience des premières artisanes tricoteuses se transmettait et se perfectionnait de génération en génération, le processus d’accumulation et d’amélioration des compétences artisanales et techniques se poursuivait. À la suite d’une expérience collective, un système artistique d’artisanat s’est formé et le châle duveteux d’Orenbourg est devenu tel comme nous le connaissons aujourd’hui.

Depuis plus de 250 ans, toutes les opérations de fabrication des foulards sont réalisées manuellement. Les femmes peignent une chèvre à la main, filent un fil sur un fuseau et tricotent une écharpe à la main sur des aiguilles à tricoter.

L’exposition présentera des châles traditionnels en duvet et des « toiles d’araignées » du fonds d’or de l’artisanat d’Orenbourg, des photographies, des albums sur l’artisanat du tricot en duvet. Les spectateurs seront sûrement imprégnés d’un respect sans bornes pour les travaux des tricoteuses d’Orenbourg, ils seront émerveillés par la maîtrise de leurs créations.

L’exposition « Châle en duvet d’Orenbourg » présentera au public belge les œuvres des meilleurs tricoteurs de la région d’Orenbourg, dont l’art est un critère artistique de qualité élevé qui caractérise l’artisanat mondialement connu du tricot en duvet.

Aller en haut