Loading Events

Le 12 janvier 2024, la Maison de la Russie à Bruxelles vous invite, comme le veut la tradition, à célébrer le “Nouvel An”.

L’ancien Nouvel An est entré dans notre culture en même temps que l’ancien style de chronologie. La Russie tsariste vivait selon le calendrier julien, tandis que l’Europe vivait selon le calendrier grégorien. Le passage au calendrier de l’Europe occidentale a eu lieu le 14 février 1918.

Un jour férié inhabituel est apparu : l’ancien Nouvel An, c’est-à-dire le Nouvel An selon l’ancien style, qui n’a pas été oublié par la population. Cependant, l’ancien Nouvel An n’était pas célébré à grande échelle comme la nuit du 31 décembre au 1er janvier, mais dans le cercle de la famille et des personnes les plus proches.

Il existe des traditions familiales qui, de génération en génération, sont préservées et observées par les membres de la famille, notamment la célébration du Nouvel An selon l’ancien calendrier julien. La Russie accorde une grande importance aux valeurs familiales, c’est pourquoi l’année 2024 a été déclarée Année de la Famille.

L’ensemble de musique folklorique «ZOLOTOJ PLYOS» présente un programme de ses meilleures et nouvelles chansons et pièces instrumentales.

Le programme comprend des chants de différentes régions de Russie, des chants de danse, des chants cosaques, des danses en rond et des arrangements instrumentaux de chants populaires. Notre équipe présentera à votre attention plus de 30 instruments de musique, dont des instruments de musique anciens et uniques et des instruments fabriqués par des maîtres en un seul exemplaire. Nous interpréterons également des chants anciens dans les traditions et dialectes de leurs régions.

Programme :

– Chastushki du centre de la Russie

– Tsiganes – chant dansé de la région de Saratov.

– Korobeiniki – arrangement instrumental d’une chanson folklorique russe populaire

– Au-delà de l’Oural – chant a cappella des cosaques de l’Oural

– Sous la large fenêtre – Région d’Irkoutsk.

– Pièce instrumentale basée sur 2 chansons de la région de Saratov.

– Oh, toi, Dunyushka – chanson de danse en rond de la région de Belgorod.

– Arrangement instrumental des chansons populaires Barynya et Kalinka

– A ya babotchka-neriakha – une chanson de danse de la région de Belgorod.

– Gusachok – version instrumentale de la chanson folklorique biélorusse Populaire

De musique folklorique “Zolotoj plyos”

a été fondé en 1994 dans la ville de Saratov, en Russie. Ses membres sont Alexandre Solovov, Elena Sadina et Sergueï Grachev. Les trois membres du groupe sont diplômés du Conservatoire d’État de Saratov et sont des musiciens professionnels.

Alexander, Elena et Sergei sont également diplômés de l’École Royale de Carillon “Jef Denyn” de Malines, en Belgique, du Conservatoire d’Anvers et de l’Université de Louvain. Ils ont remporté des prix aux concours panrusse et internationaux d’instruments folkloriques ainsi qu’au premier concours panrusse de cloches. Pendant leurs études en Russie, les musiciens collectionnaient de vieilles chansons traditionnelles et folkloriques russes ainsi que de la musique de cloche dans les villages et les villes rurales.

Le répertoire du groupe comprend des chants traditionnels et des pièces instrumentales de diverses régions de Russie, de Biélorussie, de Moldavie, de Géorgie et d’autres régions, ainsi que de la musique gitane, de la musique populaire russe et de la musique juive. Les membres de l’ensemble jouent de plus de trente instruments traditionnels russes, dont le bayan, les accordéons chromatiques et diatoniques, la balalaïka, la domra, la guitare, la zhaleika, la clarinette, le saxophone, divers instruments de percussion et les cloches russes.

L’ensemble s’est produit dans des pays tels que la Russie, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Allemagne, la France, le Portugal, la Suisse, le Canada et les États-Unis. « Zolotoj Plyos » a été fréquemment invité à se produire dans des émissions de radio et de télévision en Russie, en Belgique et aux Pays-Bas.

Actuellement, les membres de « Zolotoj Plyos » vivent et travaillent en Belgique.

.

Aller en haut