Loading Events

Talen: Frans/Russisch

Moderator: Vladimir RONIN, is doctor in de geschiedenis en licentiaat Slavische filologie. Hij studeerde geschiedenis aan de Universiteit van Moskou en slavistiek aan de KU Leuven.

Mon père, en pleine guerre civile russe, est capitaine de génie. Au cours de cette guerre il construit des ponts et des routes. Les armées blanches sont détruites une à une. II se trouve à Odessa en mai 1921, et avec quelques compagnons qui n’ont pas d’autre choix que d’être fusillés ou fuir Ieur pays.

Un vaisseau de commerce américain mouille dans la rade d’Odessa, à deux kilomètres de distance. Il faut trouver d’urgence une embarcation pour se rendre sur ce navire, car il recueille des réfugiés. Après des instants de recherche, on trouve enfin une barque. Au milieu de la rade, l’artillerie bolchevique découvre l’esquif. Elle met en joue l’embarcation et tire une première salve trop longue. La deuxième est trop courte. Pas besoin de dire que le sort des rescapés est en péril, mais cette troisième salve n’aura pas lieu. Mon père est sauvé !

Après un long séjour en Yougoslavie, il parvient à rejoindre la Belgique. Grâce aux fonds du Cardinal Mercier, mon père peut poursuivre ses études d’ingénieur à Louvain. Diplômé, il n’a pas d’autre choix que d’aIIer travailler au Congo.

Toute autre est la destinée de ma mère. Née à Saint-Pétersbourg avant la guerre de 1914-1918. Au cours de cette guerre, son père, officier de la Garde, meurt de ses blessures. A partir de cette date, elle tiendra un journal pendant les six ans qui vont suivre. En lisant celui-ci, on découvre sa famille dans le Caucase, car tout le monde a fui la capitale au moment de la Révolution.

Ces deux êtres d’exception vont se rencontrer dans la ville de Nancy et se marieront à Paris, en la cathédrale orthodoxe de Saint Alexandre. Ils vont devenir mes parents au Congo belge. C’est Ieur histoire et la mienne que je vous propose de découvrir dans ce livre. Véritable témoignage de l’histoire contemporaine, je me pose en témoin, pour vous raconter, l’occupation allemande de la guerre 1939-1945, la Libération de Bruxelles et l’immédiat après- guerre. A travers ce récit, on peut qualifier notre insertion de réussite.

Ga naar de bovenkant